Donner une seconde vie à nos objets du quotidien Prévention

Que mon objet ne marche plus, que je n’en ai plus l’utilité ou qu’il ne soit plus à mon goût, avant de m’en débarrasser, je pense à la seconde vie qu’il pourrait avoir.

Je répare / fait réparer mes appareils, véhicules, vêtements, etc. pour les faire vivre plus longtemps.

  • Soit j’ai des connaissances en réparation et je le fais moi-même
  • Je fais appel aux nombreux réparateurs de mon territoire : que ce soient les couturiers, les cordonniers, les réparateurs informatiques, de vélo, etc., nombreux sont les métiers qui contribuent à la réduction des déchets. De plus, faire appel à eux permet de contribuer au tissu économique local. Vous pouvez retrouver les réparateurs présents localement sur le site https://www.reparacteurs.artisanat.fr
  • Je participe à des « Repair’café » : des personnes qualifiées dans la réparation d’objets organisent des ateliers avec des petits groupes pour que chacun apprenne à réparer par soi-même.
  • Réparer c’est : réduire la consommation de ressources naturelles, retarder l’investissement dans un nouveau matériel, contribuer à l’économie locale

Je vois si je peux les réutiliser sous une autre forme (ex : palette de bois transformée en table de jardin)

Je donne à une ressourcerie ou bien une association et je donne une seconde vie à mon objet : certaines associations s’occupent de la remise en état avant de le vendre. Si ce n’est pas le cas, donnez uniquement des objets en bon état. Aussi, relativement souvent, les associations travaillent avec des personnes en insertion.

Je vends : soit sur des brocantes, soit sur des applications ou sites internet.

Je peux aussi donner une seconde vie à des objets en achetant de seconde main.

  • Sur des plateformes internet : ex : Vinted, Leboncoin, BackMarket, etc.
  • Dans des ressourceries, friperies, boutiques d’associations (Emmaüs, Secours Populaire, etc.), lors de brocantes, etc.