Unité de valorisation énergétique Valorisation énergétique

L’unité de valorisation énergétique (UVE) de Villefranche-sur-Saône, agrandie en 2 000 et renovée en 2021 est exploitée par CIDEME/filiale de TIRU. Elle traite et brûle 80 000 tonnes de déchets par an.

Fonctionnement

  • L’usine fonctionne 24h/24h et 7/7 jours.
  • Les camions passent sur un pont à bascule avant et après le vidage pour être pesés. Il passe également devant une borne de radioactivité.
  • Deux fours de 4.5 t/h et de 6.5 t/h brûlent les déchets à une température minimum de 850°C.
  • Les mâchefers (ce qui reste après l'incinération des déchets) sont valorisés en sous couche routière (17 000 tonnes/an).
  • Les Résidus d’Epuration des Fumées de l’Incinération des Ordures Ménagères (REFIOM) sont récupérés et valorisés dans des mines de sels par l'intermédiaire de Mindest WMS (2 500 tonnes/an).
  • La chaleur issue de l’incinération produit de l’énergie. Elle est ensuite redistribuée en électricité et en chauffage urbain.
  • Les conformités des rejets atmosphériques sont contrôlées en continu.
  • Le site est certifié ISO 14 0001.

Schéma de l’usine

  1. Arrivée des déchets à l’usine.
  2. Les déchets sont déversés dans la fosse.
  3. Le pontier, qui s’occupe du grappin, mélange les déchets et les déverse dans la trémie de chargement.
  4. Si la température diminue dans le four, de l’air est envoyé pour raviver le feu.
  5. Les déchets brûlent dans le four à 850°C minimum.
  6. La fumée (dans le tuyau) passe par la chaudière. Dans cette dernière se trouve de l’eau qui, au contact de la chaleur (850°C minimum), va se transformer en vapeur.
  7. Cette vapeur va aller vers un turbo-alternateur pour être transformée en électricité pour 12 000 foyers. Elle va également aller vers un réseau de chauffage urbain pour chauffer 2 000 foyers.
  8. La fumée va ensuite être envoyée vers le filtre à manche. On injecte des réactifs (bicarbonate de sodium, charbon actif…) pour faciliter la récupération des polluants. La fumée traverse les manches du filtre qui retiennent les polluants (principe du filtre à café).Après le filtre à manche, la fumée passe par le filtre DeNOx SCR (Selective Catalytic Reduction). Dans cet ouvrage, la fumée passe sous une "douche" d'ammoniaque liquide qui va aider à détruire les polluants restants. Le filtre en nid d’abeille piège les derniers éléments indésirables.
  9. La fumée ressort de la cheminée nettoyée.
  10. Les polluants et poussières appelées REFIOM (Résidus d’Épuration des Fumées d’Incinération des Ordures Ménagères) sont récupérés en bas du filtre et traités à part.
  11. Les cendres de l’incinération sont appelées mâchefers. Ces mâchefers sont valorisés en sous-couche routière.